• Récréation & Recréation

Il y a un temps pour travailler et un temps pour se reposer,

un temps pour se dépenser et un temps pour refaire ses forces.

 

Les vacances sont un moment favorable

pour se détendre et pour se reconstruire.

C’est à la fois un temps de récréation et un temps de re-création.

 

Les vacances, tout comme le repos du dimanche,

ont quelque chose d’essentiel :

c’est le temps de reprendre souffle

et de recharger le cœur qui nous fait vivre.

 

Après la course qui mobilise tant de nos journées,

il est bon de faire la pause et de lâcher prise.

Il faut pouvoir se ressourcer

et renouer avec tous ces liens qui nous portent.

 

Nous avons besoin d’un temps pour que ressuscite en nous

ce qui pourrait mourir si on n’en prend pas soin.

 

  • Choisir la meilleure part

Les vacances sont souvent l’occasion

de se retrouver ou de faire de nouvelles rencontres.

S’asseoir autour d’une table, prendre le temps d’écouter,

de dialoguer en famille ou avec des amis,

arrêter d’aller et venir sans répit :

n’est-ce pas là une belle priorité pour le temps des vacances ?

 

Le récit de la visite de Jésus chez Marthe et Marie (Luc 10,38-42)

illustre bien ce qui est essentiel pour une vraie rencontre.

Cesser de s’affairer comme Marthe,

s’asseoir comme Marie près de son hôte,

s’accorder le temps de l’écoute et de l’attention réciproque

plutôt que de courir sans arrêt et de s’agiter pour tout :

voilà ce que Jésus appelle « choisir la meilleure part »,

celle qui permet de s’ouvrir à la présence des autres

et de l’Autre qui est Dieu.

 

Temps favorable pour redécouvrir l’hospitalité,

les vacances sont aussi une belle opportunité

pour creuser notre intériorité

sans laquelle il n’y a pas de véritable accueil des autres.

Marquer une pause, se recueillir, méditer,

ce n’est jamais du temps perdu ;

c’est une halte bienfaisante

pour nous retaper le corps, le cœur et l’esprit.

 

« Venez à l’écart dans un endroit désert,

et reposez-vous un peu » (Marc 6,31) :

c’est le conseil de Jésus à ses disciples à leur retour de mission.

Et par ailleurs, il dit encore :

« Venez à moi vous tous qui peinez sous le poids du fardeau,

et moi, je vous donnerai du repos » (Matthieu 11,28).