Message des organisateurs

Chers amis,

Oserais-je plagier Saint Paul ? … “Je vous écris ces quelques mots dans les larmes”…

Vous en devinez déjà la teneur parce que, ces derniers jours, vous pouviez pressentir ce message.

Nous avons repoussé notre décision jusqu’à ne plus pouvoir échapper à la seule issue possible de nos hésitations : nous sommes contraints d’annuler l’édition 2020 du “Noël des Cathédrales”.

Déjà la crainte d’une annulation de dernière minute, par contamination d’un de nos artistes ou de nos techniciens, par éloignement d’un de nos collaborateurs ou bénévoles ou par une décision des décideurs sanitaires ou politiques, planait sur nos projets comme une épée de Damoclès. Les appréhensions quant à la réponse du public nous contraignaient à accepter de jouer au poker en maintenant nos trois ou quatre tournées prévues.

Au fur et à mesure des semaines, nous avons dû progressivement réduire le programme envisagé, en fonction des contraintes de plus en plus strictes, des analyses financières visant à ne pas mettre à mal la pérennité de notre structure évènementielle et notre volonté d’honorer notre responsabilité morale vis-à-vis de notre personnel, de nos collaborateurs, de nos accueillants et de nos spectateurs.

Nous avons tout envisagé pour sauvegarder au minimum la création de notre nouveau spectacle et, nonobstant les perspectives d’une échéance redoutée, nos équipes ont lancé sa production en conjurant une démotivation qui aurait été compréhensible.

Parallèlement, elles se sont mobilisées pour rebondir, suite à l’annulation des Fééries de Beloeil. Elles ont magistralement réussi le premier spectacle grand public et pluridisciplinaire en août : “Tournai en été” a, pendant plus d’une semaine, fait le plein de spectateurs et réussi le challenge que d’aucuns estimaient impossible. Nos équipes ont aussi imaginé une adaptation des Fééries en concevant “Les Lumineuses de Beloeil”, privilégiant une déambulation dans le parc princier durant dix jours pour les fêtes de fin d’année ; elles réfléchissent déjà à une nouvelle adaptation de celle-ci pour le printemps si, malheureusement sans doute, les Lumineuses devaient ne pas être autorisées.

Les dernières décisions réglant les spectacles et les évènements nous imposeraient au mieux à jouer devant …. 100 spectateurs (voire moins ! …), alors que notre jauge de faisabilité est d’au moins 200 personnes. Sans compter les risques relevés ci-dessus, maintenir une création serait un suicide de notre Association.

Nous prenons cette décision la mort dans l’âme, parce que nous partageons les incompréhensions et le désarroi de nos collaborateurs, de tous nos partenaires, artistes, techniciens et prestataires et, plus largement, de tous les opérateurs culturels rendus si proches au gré des innombrables négociations et réunions de ces derniers mois. Nous pensons aussi, en prenant cette décision, à contribuer de protéger les milliers de spectateurs qui, toujours plus nombreux chaque année, nous honorent de leur fidélité et de leur confiance.

Le “Noël des Cathédrales”, né d’un coup de cœur, s’est développé grâce au succès confirmé d’année en année qui démontre que ce concept répond à une attente d’un supplément d’âme que créent l’émotion et la féérie. C’est la conscience de cette attente qui nous ont poussés à vouloir maintenir ce spectacle. Vous y avez cru avec nous. Jusqu’au bout. De tout cœur, nous vous remercions. Sans votre soutien fidèle et votre compréhension, nous aurions dû nous incliner devant la fatalité depuis plusieurs semaines.

Nous voulons aussi vous présenter nos excuses pour les ajustements répétés que nous vous avons demandés dans la gestion de vos calendriers et peut-être aussi nos silences un peu longs.

Nous savons surtout que nous pouvons compter sur votre amitié et votre collaboration qui ne se démentiront pas pour nous permettre d’encore créer du rêve : avec vous nous rebondirons. Rappelez-vous une finale d’un de nos spectacles “A Noël il n’y avait rien à voir ; il y avait juste une parole à entendre : il faut partir encore, commencer et recommencer !”

Prenez soin de vous et des vôtres !

Avec toute notre équipe formidable des Nocturnales je vous dis (je plagie encore Saint Paul !) : “Courage !”

Oui, courage : il nous faut “faire Noël”

Michel Teheux