logo paroisse mons unite pastorale

 

Evaluation des quatre années pastorales : Echos

L’envoi d’une nouvelle EAP et d’un nouveau CP est l’occasion de poser un regard sur les quatre années pastorales écoulées non pas tant pour disposer d’un outil statistique, mais pour percevoir au mieux comment la communauté chrétienne se situe par rapport à la présence de l’Eglise dans notre paroisse à travers les engagements multiples, qu’ils soient individuels ou collectifs.
La consultation à laquelle nous avons été sollicités s’est voulue élargie afin de discerner au mieux les attentions pastorales à mener dans les années à venir. Celles-ci seront notifiées dans l’addendum qui sera approuvé par notre évêque et mis à la disposition de tous lors de la célébration d’envoi à l’église Notre Dame de Messines le 10 décembre 2022 à 16h.
C’est une petite centaine de réponses qui nous sont parvenues ! Questionnaires reçus et réunion conjointe « Conseil pastoral » et « Equipe d’Animation pastorale ». C’est donc une belle collaboration qui nous permet d’élaborer quelques pistes suite aux nombreux souhaits formulés.
Pour rappel, les questions posées étaient les suivantes :
1. Quel regard portons-nous sur les 4 années pastorales écoulées ? En lien avec les différents services et clochers, quel fruit retenir du travail communautaire ?
2. Quel regard portons-nous vers l’avenir ? Quelles sont nos attentes ?

Le premier constat est le suivant : il y a une grande attente d’un éclaircissement des missions des CP et EAP qui peuvent être perçus comme des lieux d’où toutes les initiatives doivent partir. Il n’en est rien. Ces instances sont là avant tout pour stimuler, encourager les initiatives locales et pastorales. Malgré tout, il n’est pas inutile de rappeler ici que si leurs missions est d’abord d’être des veilleurs et éveilleurs, cela ne les empêche pas d’être également le berceau de certaines initiatives comme, par exemple : la lecture de la bible en continu, les célébrations d’ouverture de l’année liturgique, l’action solidarité Avent ou la création d’un journal paroissial « Un autre son de cloche ». Les CP et EAP sont aussi des lieux où se tisse une belle communion fraternelle dans la diversité des clochers et des services, en ayant à coeur de porter le souci pastoral commun.
Quel que soit le ton donné aux réponses, positif ou franchement négatif, souvent très courtes, parfois très longues, c’est l’expression de souhaits qui est largement majoritaire. S’il y a bien entendu le constat d’échecs, il y a aussi de beaux témoignages d’expériences vécues. La diversité est donc bien présente ! Et c’est très bien !
Une autre observation transparaît comme une évidence : si certains ont bien perçu le sens des questions qui portaient sur l’Unité pastorale refondée qu’est la paroisse de Mons, beaucoup en reste à un regard très personnel et donc parfois frustrant et décevant, parce que l’Eglise ne fonctionne pas « comme on le pense ».
Mais le plus important n’est-il pas de tous s’y mettre ? La notion d’appel bien présente dans les évaluations est une belle porte ouverte dans laquelle chaque baptisé pourra trouver quelle réponse donner. Il y a du travail pour tous à la vigne du Seigneur !
Par ailleurs, à la lecture du carnet de route que chacun pourra parcourir avec attention, nous pourrons être étonnés de belles initiatives prises ces quatre dernières années qui ne l’oublions pas, ont traversé l’épreuve de la pandémie et depuis cette année, celle de la crise économique. Une demande exprimée est celle de donner un écho régulier de ce qui se vit.
Le journal paroissial, les feuilles des clochers et le site internet de la paroisse sont des outils précieux de communication. Une bonne campagne de publicité sera faite ! Sans oublier les personnes isolées qui ne disposent pas d’outils internet. A ce titre, les affichages dans les clochers sont aussi de bons outils à faire valoir.
Pour les objectifs à poursuivre, le carnet de route les relate tout en tenant compte des réalités de terrain actuelles. Il y a donc des priorités à poursuivre, des initiatives à prendre tout en étant bien en communion avec l’Église diocésaine et universelle. Sans être exhaustif, ces priorités ont trait à la communication, au milieu scolaire et aux jeunes, à la solidarité et l’accueil des étrangers, à la santé, aux célébrations liturgiques, à la catéchèse et au catéchuménat, à l’accueil dans nos églises, à la prière et aux partages d’Évangile.
Manifestement, au-delà des spécificités pastorales énoncées, il apparait comme une évidence que le travail qui est à réaliser ne pourra se faire qu’ensemble et pour l’ensemble.
L’origine du mot communauté nous indique d’ailleurs qu’il s’agit de porter une charge, une mission commune. Il n’y a rien de plus agréable que de travailler dans la recherche d’une vraie communion fraternelle en osant parfois poser un regard bienveillant sur celui qui n’est pas en accord avec mon point de vue.
Puissions-nous être accueillants aux dons de l’Esprit Saint pour être de vrais témoins du Christ au coeur du monde.

Extraits du carnet de route qui sera distribué à partir du 10 décembre.

  1. Un regard sur les quatre années écoulées 
    Beaucoup de belles initiatives ont vu le jour durant les 4 années portées par le mandat 2018-2022 ! Et nous pouvons nous en réjouir ! Malgré la crise sanitaire, la communauté chrétienne est restée en éveil ! La pandémie covid a certainement été un booster de certaines initiatives et projets alors en gestation et n’a pas arrêté ni l’élan pastoral, ni la catéchèse, ni les initiatives ponctuelles de solidarité, que du contraire ! Tout en étant conscient que beaucoup de choses demeurent en gestation ou à l’état de souhait, il est bon de rappeler ci-dessous certaines initiatives réalisées durant ces 4 ans :
  • la concrétisation de la revue paroissiale « Un autre son de cloche ». La newsletter hebdomadaire a été mise en route. Le site internet devient un outil incontournable.  Remarque sur le thème de la communication: Sans doute ne communique-t-on pas assez de tout ce qui se vit et est porté par chacun et chacune. Et même lorsque la communication semble ne pas faire défaut et est diffusée par différents canaux, la réalité montre combien il est difficile de la faire entrer dans les maisons. La communication demeure un enjeu prioritaire pour l’avenir.
  • les initiatives prises par le groupe « couples et familles » : week-ends fiancés…
  • l’action solidarité durant l’Avent : colis cadeaux, cartes de voeux aux personnes isolées, en maisons de repos et en prison.
  • les collectes de vivres organisées au profit du Foyer Saint Augustin, de l’ASBL « Avec vous ensemble » et de la « Maison Saint Paul »
  • Les initiatives pendant la période « Covid » :
    • initiatives personnelles de visites à des personnes isolées
    • messes filmées et distribution de feuilles de prières en temps de crise
    • adaptation de la célébration d’ouverture de l’évangile selon St Marc aux conditions covid : lecture et illustration en power point (dessins) de l’évangile par des enfants et des jeunes enregistrée par les parents et mise en ligne sur le site paroissial.
    • dépôt de colis alimentaires au domicile de certains habitants
  • célébration communautaire d’ouverture de l’évangile selon St Luc
  • célébration alliant l’accueil des fiancés et l’entrée en catéchuménat des enfants demandant le baptême.
  • Le travail réalisé par l’équipe « baptêmes ».
  • activités de la catéchèse et du catéchuménat où nous trouvons une joie de collaborer avec les familles.
  • création de groupes de prière hebdomadaires (ex : à l’église du Sacré-Coeur) ou occasionnel (ex : veillée de Taizé)
  • pique-nique paroissial (à continuer)
  • la participation au synode sur la synodalité en ayant à coeur de proposer la démarche au-delà de nos clochers (voisinage, parents de la catéchèse…)
  • veillées oecuméniques lors de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens

 

  1. Un regard sur les quatre années à venir
    Il est impossible d’énumérer l’ensemble des enjeux pastoraux pour les quatre années à venir, mais certaines priorités se dégagent clairement et pour lesquelles chaque baptisé est appelé à prendre sa part de travail :
  • En ce qui concerne l’EAP et le CP, des initiatives seront mises en place pour mieux communiquer sur la structure, le fonctionnement et les rôles de ces deux instances et faire connaître davantage les membres qui les composent afin que chaque paroissien puisse mettre un visage sur ceux qui sont envoyés pour se mettre à l’écoute de la communauté, prendre le pouls de la paroisse et réceptionner/appuyer les initiatives nouvelles.
  • Communiquer également sur ce qui est fait ou pensé : rapports de réunion sur site +
    communications à la fin des messes.
  • Une campagne de publicité sera faite afin de bien faire connaitre les outils de communication existants et ignorés du beaucoup.
  • Favoriser la mise en place de groupes relais (GAC) dans chaque clocher
  • Susciter des rencontres régulières entre représentants des clochers pour partager leurs expériences
  • Créer une équipe liturgique pour toutes les célébrations en UP (Cendres, veillée pascale, Ouverture d’Evangile, …)
  • Participer à l’accueil dans les églises, au début ou à la fin des célébrations, l’accueil des visiteurs… Mettre sur pied un pôle accueil-écoute-prière avec des permanences organisées.
  • Avoir une pastorale de l’appel. Il nous faut reprendre l’habitude d’appeler beaucoup pour de petites tâches, limitées dans le temps.
  • Favoriser des temps de convivialité et de rencontre (convivialité à l’issue des célébrations, piquenique,
    excursion, goûter ou souper de Noël…)
  • Poursuivre le projet de mise en place de groupes de partage de la parole et/ou de prière
  • Être à l’écoute et se faire le relais des besoins de la pastorale de la santé sur Mons (visiteurs)
  • Continuer la solidarité et l’accueil des réfugiés
  • Renforcer les liens entre paroisse et mouvements de jeunesse.
  • établir un lien avec la Pastorale scolaire dans les écoles fondamentales
  • Accueillir et aller vers les jeunes et les soutenir dans leurs projets (ex : JMJ)
  • développer l’offre aux familles et un lien de prière entre paroissiens et personnes en cheminement
  • être relai de ce qui se vit au niveau des services de la paroisse et du diocèse (journée des acolytes, JMJ, visiteurs des malades…) via un article, via des intentions de prière lors des célébrations, via des temps de témoignage
  • prendre en compte dans notre paroisse la crise énergétique, chauffage des églises notamment (gestion financière CP).

Pour les membres de l’équipe d’animation pastorale
André Minet
Responsable de l’UPR de Mons