Visiteurs de malade

malades

Si je vous dis : « Visiteur de Malades »....A quoi pensez-vous

Un Visiteur de Malades,c'est quelqu'un comme vous ou comme moi... qui rend régulièrement visite à des personnes âgées résidant en maison de repos ou à ceux et celles qui, fragilisés par la maladie, le handicap ou le grand âge, vivent à la maison, avec peu ou pas de visite. Le Visiteur fait un bout de chemin avec ces personnes dans l'amitié, le partage ou la prière, pour qui le désire.
Il assure ce service bénévolement et se sait envoyé par la communauté chrétienne.
Nous avons besoin de vous !
Il est,en effet, indispensable que des hommes et des femmes, au nom de Jésus-Christ et de la communauté, assurent un lien entre les chrétiens bien portants et les personnes malades. Si vous disposez d'un peu de temps, si vous êtes sensible au monde des souffrants, rejoignez l'équipe de Visiteurs de Malades: Nous manquons de bras... et de coeur !
Ce samedi 11 février, c'était la fête de Notre-Dame de Lourdes. C'était aussi la journée mondiale des Malades. A l'occasion de cette journée, la Pastorale de la Santé du diocèse a édité,de très jolies cartes-prière : Si vous connaissez des malades à qui cela ferait plaisir, n'hésitez pas à nous demander ces cartes-prière.
Merci pour votre accueil et pour votre écoute !

Pour contacts et informations : Edith Royaux Rue du Poucelet, 121 7000 Mons
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 065 36 06 80

ou Jeannine Hainaut Résidence de Milfort, 80 7011 Ghlin
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél : 065 34 06 30

Le pape François

Pontifex_fr Que Dieu le Père accueille dans ses bras Vincent Lambert. Ne construisons pas une civilisation qui élimine les personnes dont nous considérons que la vie n'est plus digne d'être vécue : chaque vie a de la valeur, toujours.
Pontifex_fr Prions pour les malades abandonnés et qu'on laisse mourir. Une société est humaine si elle protège la vie, chaque vie, de son début jusqu'à sa fin naturelle, sans choisir qui est digne ou non de vivre. Que les médecins servent la vie, qu'ils ne la suppriment pas.
Pontifex_fr Dans les périodes difficiles, plus encore qu'en période de paix, la priorité des croyants est d'être unis à Jésus, notre espérance.
Pontifex_fr Par votre attention aux petits et aux pauvres, vous pouvez illuminer les étoiles dans la nuit de ceux qui souffrent.