Le sacrement de la Réconciliation, signe de la miséricorde de Dieu

Cette année jubilaire nous est donnée comme un temps de grâce pour découvrir ou redécouvrir combien Dieu nous porte dans son amour, quelle que soit notre histoire, avec ses pesanteurs et sa part de faiblesses. Le sacrement de la Réconciliation est un sacrement de guérison et de recréation.

Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé.
(Jean 3,17)
Notre cœur aurait beau nous accuser, Dieu est plus grand que notre cœur.
(1 Jean3,20)
Dieu est riche en miséricorde à cause du grand amour dont il nous a aimés.
(Ephésiens 2,4)
Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour, selon ta grande miséricorde, efface mon péché. Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu, renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.
(Psaume 50,3.12)

reconciliation

Que Dieu notre Père te montre sa miséricorde;
par la mort et la résurrection de son Fils,
il a réconcilié le monde avec lui
et il a envoyé l’Esprit Saint pour la rémission des péchés :
Par le ministère de l’Eglise
qu’il te donne le pardon et la paix.
Et moi, au nom du Père et du Fils + et du Saint-Esprit,
je te pardonne tous tes péchés.

R/ Amen.
(Paroles de l’absolution)
  • Il est toujours possible de demander à un prêtre de vivre le sacrement du Pardon de Dieu, dans chaque église, avant ou après une célébration. Un rendez-vous peut toujours aussi être demandé.
  • A la Collégiale Sainte-Waudru de Mons, un accueil pastoral est assuré par un prêtre tous les samedis de 15 h.30 à 16 h.30 dans la chapelle de semaine, là où se trouve la Porte sainte. Vous pourrez y vivre le sacrement de la Miséricorde de Dieu.
  • Le temps du Carême proposera aussi plusieurs autres possibilités de vivre le sacrement de la Réconciliation.

 

Rencontrer Jésus

Qui est Jésus ?

Le pape François

Pontifex_fr La foi est un don qui maintient vivante une assurance profonde et belle : nous sommes des enfants aimés de Dieu.
Pontifex_fr Que Dieu le Père accueille dans ses bras Vincent Lambert. Ne construisons pas une civilisation qui élimine les personnes dont nous considérons que la vie n'est plus digne d'être vécue : chaque vie a de la valeur, toujours.
Pontifex_fr Prions pour les malades abandonnés et qu'on laisse mourir. Une société est humaine si elle protège la vie, chaque vie, de son début jusqu'à sa fin naturelle, sans choisir qui est digne ou non de vivre. Que les médecins servent la vie, qu'ils ne la suppriment pas.
Pontifex_fr Dans les périodes difficiles, plus encore qu'en période de paix, la priorité des croyants est d'être unis à Jésus, notre espérance.